Le grand roman des maths. De la préhistoire à nos jours (DOCS, TEMOIGNAG) par Mickaël Launay

Le grand roman des maths. De la préhistoire à nos jours (DOCS, TEMOIGNAG) par Mickaël Launay

Titre de livre: Le grand roman des maths. De la préhistoire à nos jours (DOCS, TEMOIGNAG)

Auteur: Mickaël Launay

Broché: 320 pages

Date de sortie: November 2, 2016

Éditeur: Flammarion

Mickaël Launay avec Le grand roman des maths. De la préhistoire à nos jours (DOCS, TEMOIGNAG)

Le grand roman des maths. De la préhistoire à nos jours (DOCS, TEMOIGNAG) par Mickaël Launay a été vendu pour EUR 6,99 chaque copie. Le livre publié par Flammarion. Il contient 320 le nombre de pages. Inscrivez-vous maintenant pour accéder à des milliers de livres disponibles en téléchargement gratuit. L’inscription était gratuite.

La plupart des gens aiment les maths. L'ennui, c'est qu'ils ne le savent pas. Dans les temps préhistoriques, les maths sont nées pour être utiles. Les nombres servaient à compter les moutons d’un troupeau. La géométrie permettait de mesurer les champs et de tracer des routes. L’histoire aurait pu en rester là, mais au fil des siècles, les Homo sapiens furent bien étonnés de découvrir les chemins sinueux de cette science parfois abstraite. Bien sûr, l’histoire des mathématiques a été écrite par des hommes et des femmes au génie époustouflant, mais ne vous y trompez pas : les véritables héroïnes de ce « grand roman », ce sont les idées. Ces petites idées qui germent un jour au fond d’un cerveau, se propagent de siècle en siècle, de continent en continent, s’amplifient, s’épanouissent et nous dévoilent, presque malgré nous, un monde d’une richesse à couper le souffle.Vous découvrirez que les mathématiques sont belles, poétiques, surprenantes, jubilatoires et captivantes. Le nombre π est fascinant. La suite de Fibonacci et le nombre d’or nous entraînent sur des pistes inattendues. Les équations nous mettent au défi et l’infiniment petit vient délicieusement gratter notre esprit de ses paradoxes. Si vous n’avez jamais rien compris aux maths, s’il vous est même arrivé de les détester, que diriez-vous de leur donner une seconde chance ? Vous risquez bien d’être surpris…